Editorial


Date de publication : 09 février 2012

Auteur(s)

Mokhtar Ben Henda

Nous avons proposé ce numéro 4 de frantice.net pour répondre à un objectif particulier, celui d’appuyer les efforts de l’AUF pour faire des normes et des standards éducatifs un vecteur de développement socioéconomique et culturel auprès de ses partenaires du Nord comme du Sud. Depuis plus d’une décennie, le domaine des normes éducatives n’a cessé de murir grâce aux travaux des instances de normalisation (c.-à-d. CEN, ISO) pour accompagner un processus mondial de réforme de l’enseignement supérieur par le LMD. Dans la nouvelle dynamique mondiale de l’éducation, les normes et les standards apportent des solutions techniques nouvelles et soutiennent des stratégies collaboratives innovantes, toutes fondées sur les perspectives d’un patrimoine éducatif mondial partagé et d’un savoir-faire technique et pédagogique compétitif.

Le numéro 4 de frantice.net avait l’ambition de sonder le degré d’appropriation du concept des normes et standards éducatifs par la communauté francophone, particulièrement les jeunes enseignants-chercheurs du Sud. Les propositions reçues ont dépassé nos prévisions, ce qui augure d’une bonne sensibilisation au sujet, même si les contributions proposées font état d’expériences et de réalisations auxquelles manquent encore souvent les bases du socle institutionnel structurant de la normalisation. Nous en serions trop souvent, en la matière, au stade de l’initiative individuelle et des groupes restreints plutôt que l’implication dans des participations nationales ou mieux encore internationales.

Sept documents ont été sélectionnés par un processus d’évaluation conforme aux normes d’usage dans les revues scientifiques à comité de lecture. Ils présentent des méthodes de recherche et des styles de rédaction différents qui vont de l’article de vulgarisation et de sensibilisation, à l’étude réflexive sur les questions théoriques fondamentales, à l’étude expérimentale de terrain puis à la recherche-action menant à un développement applicatif concret.

Dans le premier article, Rachid Zghibi, Sihem Zghidi et Olfa Chater ont choisi de rendre compte d’une étude qu’ils ont conduite au sein de l’Université Virtuelle de Tunis comme cadre exploratoire de l’application des normes éducatives. Ils se sont focalisés sur la qualité, la description des ressources et des profils des apprenants en prenant comme référentiels des normes et standards pédagogiques internationaux de l’ISO et d’IMS. L’approche est ambitieuse dans la mesure où elle s’inscrit dans l’optique d’une réforme générale de l’enseignement supérieur par la voie des normes en Tunisie.  

Véronique Carrière et Chantal Charnet se sont ensuite interrogées, à travers une enquête de terrain, sur les conséquences de l’application des normes et standards sur l’accessibilité des étudiants déficients visuels aux ressources numériques. Cette recherche touche d’évidence au thème des profils des apprenants. Mais elle démontre surtout que la prise de conscience du handicap chez les étudiants déficients visuels peut être freinée par le manque de formation sur les questions relatives aux normes de l’accessibilité et des usages numériques.

Dans son article, Mona Laroussi reprend le sujet des profils des apprenants qu’elle met au cœur d’une analyse expérimentale des facteurs d’adaptativité et de personnalisation dans les nouveaux environnements d’apprentissage pervasifs et mobiles. Elle propose les grandes lignes d’une solution normatives par le standard IMS-LIP qu’elle décrit à travers un outil d’implémentation convivial et ergonomique.

Dans un travail informatique de recherche/action, Mohamed Taha Bennani, Mohamed Abidi Allagui et Yacine Ben Nacer nous fournissent les résultats du développement d’une plate-forme éducative pour implémenter des simulateurs utilisés dans l'enseignement des concepts liés aux systèmes d'exploitation. Ils ont choisi de faire appel à des référentiels normatifs (LOM, SCORM) pour mesurer les avantages et les inconvénients de la conception de la plateforme par UML, le langage unifié de conception.

Dans une contribution à caractère plus institutionnel, Mokhtar Ben Henda et Henri Hudrisier ont proposé de faire un cadrage général du rôle des normes et standards des TICE dans la gouvernance mondiale de l’éducation. Partant d’expériences de terrain, ils ont soulevé des questions normatives d’intérêt stratégique pour les pays du Sud et ont proposé des pistes de réflexion et des alternatives d’action pour impliquer les pays francophones partenaires dans la dynamique internationale des normes e-Learning.

Dans la rubrique « ressources, instruments, ouverture », frantice.net 4 donne la parole à deux intervenants qui nous ont conduits à travers deux types d’analyses, l’un de nature réflexive et conceptuelle sur les standards ouverts, et l’autre plus centré sur un retour d’expérience traitant d’une recherche empirique sur la didactique des technologies éducatives.

Á la question centrale du rôle des normes et des standards libres et ouverts dans le domaine éducatif, Jean Pierre Archambault nous fournit une lecture critique du sujet très actuel des normes et des standards ouverts qu’il aborde en rapport avec les thèmes des politiques publiques, des modèles économiques, de la propriété intellectuelle, des droits des licences et de l’exception pédagogique. Il croise ensuite ces questions clés avec l’immatériel et la construction de la société de la connaissance pour démontrer que l'approche du « libre » a montré concrètement sa pertinence pour produire des biens de connaissance de qualité, des « biens communs » informatiques mondiaux.

Cécilia Stolwijk aborde de son côté, une question plus ciblée, relative aux tableaux numériques interactifs comme une forme d’innovation pédagogique dans les écoles rurales en France. En décrivant les spécificités techniques du TNI, l’auteur soumet ce nouveau dispositif aux théories de l’apprentissage et établit un diagnostic de son intégration dans les classes rurales en France. Cette innovation pédagogique que nous inscrivons dans le chapitre de l’approche qualité de l’enseignement par les TIC, met en évidence, selon les constats de l’auteur, des acquis pédagogiques évidents, mais reste toujours confrontée au problème récurrent de la formation des formateurs.  

Ce numéro de frantice.net était une tentative « hasardeuse » dans un domaine indéniablement stratégique et actuel, mais qui se cherche encore. Désormais, l’enseignement à distance, l’apprentissage en ligne et les technologies éducatives se banalisent de plus en plus à l’échelle du monde, y compris dans la « Francophonie participative » de l’AUF. Pourtant, le thème de l’interopérabilité, de la convergence et de la mutualisation pédagogique par les normes des technologies éducatives ne suit pas le même rythme. Par ce numéro de Frantice, je conçois qu’un grand pas est franchi pour faire de ce sujet une préoccupation essentielle des décideurs politiques et des acteurs de l’innovation pédagogique dans les stratégies éducatives des pays francophones.


Téléchargement

Pour citer ce document

Ben Henda, Mokhtar. (2012). Editorial. frantice.net, Numéro 4 - Janvier 2012. Récupéré du site de la revue : http://frantice.net/index.php?id=418. ISSN 2110-5324




Logo Université de Limoges logo AUF 

Revue électronique internationale publiée par l'IFIC et l'Université de Limoges,
avec le soutien de l'AUF. ISSN 2110-5324