Editorial


Date de publication : 30 septembre 2013

Auteur(s)

Mona Laroussi

Les TICE ne se réduisent pas à des outils et ressources technologiques pour mieux enseigner et pour mieux faire apprendre. Elles induisent des changements profonds dans la société, dans l’éducation, dans les savoirs, dans l’accès aux savoirs, dans l’apprentissage et dans le métier d’enseignant.

L’un des changements majeurs apportés par les TICE est la structuration en réseau. Nous sommes habitués à des structures arborescentes, pyramidales, hiérarchiques, nous accédons à des informations ou nous entrons en contact avec des personnes, le plus souvent par des processus arborescents. Les deux approches s’opposent en ce sens que, dans un cas rejoindre un point à un autre se fait par un nombre limité de chemins, dans l’autre, il existe une multitude de possibilités, le réseau étant lui-même en évolution constante. Bien entendu, un réseau n’est pas exempt de hiérarchies. Des sous-réseaux peuvent se constituer, des hiérarchies s’installer. Ainsi, la communication en réseau peut se faire d’individu à individu, d’individu au groupe et du groupe vers l’individu.

Cela a de nombreuses conséquences sur nos pratiques de recherche d’informations, d’autoformation, d’apprentissages… Non seulement l’accès à l’information se fait désormais en réseau, mais la structure de réseau devient centrale dans nos activités, nos interactions, nos modes de communication.

Comment imaginer que, dans une société où le savoir se transmet et s’acquiert en réseau, qu’un environnement éducatif puisse rester organisé et adapté aux différents besoins, profils, niveaux, des apprenants et des enseignants, sans évoluer. Les environnements éducatifs adaptatifs constituent la dorsale sur laquelle pourrait s’appuyer la nouvelle économie du savoir, la meilleure utilisation possible de l'intelligence collective et distribuée d'une société. C’est dans cette ligne que s’inscrit ce septième numéro de frantice.net. Pour ce numéro, nous avons reçu douze papiers, le comité de lecture en a retenu six, dont deux clairement centrés sur les enjeux d’adaptativité.

Barbara Class et Daniel Schneider considèrent les médias adaptatifs comme des technologies éducatives complexes et qu’il faut donc une méthodologie de type ingénierie pour aborder la recherche dans ce domaine. C’est dans cette perspective que  les auteurs présentent une approche de Recherche Design en Education (RDE). L’approche des auteurs se caractérise principalement par un processus flexible d’analyse-design-évaluation-révision de l’intervention.

Depuis quelques années, le développement rapide des technologies de l'information et de la communication rend de plus en plus possibles et accessibles à l'humain de nouvelles façons d'apprendre. Lilia Cheniti Belcadhi, Ahlem Harchay et Rafik Braham s’attaquent à la problématique de l’évaluation des connaissances. Ils proposent  un environnement d´évaluation personnalisé pour l´apprentissage en ligne et mobile. L’environnement est basé sur une architecture composée de services Web communicants avec les technologies du Web sémantique.

Frédéric Amon Holo apporte sa contribution à l’étude des compétences et représentations des élèves de l’école élémentaire français sur les TIC. Ce qui ressort de l’étude est que ce que savent les élèves de l’informatique est acquis dans leurs environnements familiaux et personnels, et que les représentations qu’ils se font des supports numériques ne sont que très parcellaires. Cela nous ramène à l’idée que l’école a un rôle à jouer dans la formation des élèves aux technologies numériques.

Dans ce numéro, la rubrique RESSOURCES, INSTRUMENTS, OUVERTURE est porteuse de trois textes. Ils ont retenu l’attention du comité de lecture pour ce qu’ils apportent à la compréhension des enjeux liés à l’adaptation des TICE en contextes scolaires et de formation dans les espaces francophones.

Eric-Normand Thibeault, à partir d’une enquête effectuée auprès d’étudiants africains, discute des conditions d’accès et des usages des TICE au Burkina Faso et en République Démocratique du Congo. L’auteur fait ici une analyse de certaines réalités liées à l’usage des TICE par les étudiants d’Afrique subsaharienne.

Marcelline Djeumeni Tchamabe, présente un projet de numérisation d’un Curriculum élaboré pour la Réinsertion des Enfants Déscolarisés (CARED) au Cameroun. Le papier présente un ensemble de réflexions sur le processus  de conception des curricula numérisés, et une analyse des freins et des leviers pour une rescolarisation de jeunes au Cameroun.  

Anaida Gasparyan, présente une expérience arménienne de modernisation de l’enseignement du français par les TICE. Elle explique la genèse le projet et revient sur la situation des enseignants et des apprenants arméniens, et lance des perspectives quant à l’enseignement du français en Arménie.

Nous espérons que la lecture de ce numéro vous permettra d’appréhender l’importance d’une réflexion contextualisée et adaptative pour penser les TICE dans les pratiques scolaires et de formation.


Téléchargement

Pour citer ce document

Laroussi, Mona. (2013). Editorial. frantice.net, Numéro 7 - septembre 2013. Récupéré du site de la revue : http://frantice.net/index.php?id=819. ISSN 2110-5324




Logo Université de Limoges logo AUF 

Revue électronique internationale publiée par l'IFIC et l'Université de Limoges,
avec le soutien de l'AUF. ISSN 2110-5324.
Les frais de soumission et de publication d'articles dans la revue Frantice sont gratuits.